Je l’avoue, mes recettes préférées sont bretonnes !
Etude de cas Johann Dubois

Contexte +

Johann est un jeune chocolatier. Un jeune chocolatier de grand talent, plein d’exigence, amoureux de son produit, totalement autodidacte. Il a ouvert sa première boutique à St Brieuc en 2009.
Début 2011, il se lance dans la conception de la deuxième, prévue dans le centre ville de Dinan.

{...}

Contexte -

Johann est un jeune chocolatier. Un jeune chocolatier de grand talent, plein d’exigence, amoureux de son produit, totalement autodidacte. Il a ouvert sa première boutique à St Brieuc en 2009.
Début 2011, il se lance dans la conception de la deuxième, prévue dans le centre ville de Dinan.
Johann est venu nous voir à ce moment-là : parce qu’il avait besoin d’un accompagnement pour professionnaliser une démarche jusqu’ici empirique, parce qu’il avait besoin d’avis, de conseils, de regards extérieurs.
Le défi était plus que tentant, le courant est passé, nous nous sommes donc lancés dans l’aventure à ses côtés…

Objectif +

Initialement, organiser la nouvelle boutique pour qu’elle soit plus fonctionnelle à la vente que celle de St-Brieuc.

{...}

Objectif -

Initialement, organiser la nouvelle boutique pour qu’elle soit plus fonctionnelle à la vente que celle de St-Brieuc.

  • Optimiser les flux dans la boutique
  • Favoriser l’achat d’impulsion des gammes périphériques, mettre en scène tous les produits : bonbons de chocolat, spécialités de chocolat, macarons
  • Concevoir et imaginer le contenu régulier de l’espace vitrine (St-Brieuc n’en a pas)
  • Sans oublier de traiter le volet marketing et communication : donner notre avis sur l’identité graphique en place, son traitement sur les packagings aussi bien qu’en façade.

Depuis, Des ronds dans l’eau accompagne Johann Dubois sur l’ensemble des facettes de sa communication.

Première étape, l’immersion... +

Première étape : se plonger dans l’existant pour d’une part être en mesure de proposer un audit du premier magasin, d’autre part pour bien le connaître : lui, son équipe, ses produits.

{...}

Première étape, l’immersion... -

Première étape : se plonger dans l’existant pour d’une part être en mesure de proposer un audit du premier magasin, d’autre part pour bien le connaître : lui, son équipe, ses produits.

L’idée est bien de lui indiquer ensuite ce qui à notre avis fonctionne ou pas dans le premier magasin, mais aussi de lui faire un retour sur la perception de son positionnement.

Nous avons organisé des entretiens avec chacun des membres de l’équipe de Johann. Nous avons observé les flux, les comportements de la clientèle, analyser les chiffres de vente par famille de produit, étudier la concurrence...

Tout ce travail préparatoire nous a amené à différents constats que l’on peut résumer ainsi :
On ne percevait pas assez la différence de Johann, le caractère artisanal de son activité en opposition au développement grandissant des « chaînes » nationales du chocolat. Johann était une signature, on ne le voyait jamais, il ne parlait pas à ses clients…

Son identité graphique ne reflétait pas son caractère et son fort attachement à la Bretagne et à ses richesses gastronomiques qu’il valorise pourtant tellement dans ses créations… De nombreux briochins pensaient même qu’il s’agissait d’une nouvelle chaîne !

Les produits périphériques étaient nombreux, trop nombreux pour avoir une bonne lisibilité de l’offre. Insuffisamment valorisés pour contribuer efficacement au chiffre d’affaires, à hauteur de l’espace occupé dans la boutique…

Le bonbon de chocolat, alors qu’il est le cœur même de l’offre de Johann n’était pas davantage valorisé en boutique que les périphériques…

Seconde étape, la création ! +

Seconde étape : une fois les constats de l’audit partagés avec Johann et son équipe, nous sommes passés à la phase création et opérationnelle.

{...}

Seconde étape, la création ! -

Seconde étape : une fois les constats de l’audit partagés avec Johann et son équipe, nous sommes passés à la phase création et opérationnelle.

  • Conception d’une nouvelle identité graphique, en phase avec les valeurs et le positionnement préalablement défini : simplicité, modernité, créativité, excellence.
  • Nous avons écrit l’histoire de Johann et sommes partis du principe que la boutique mais aussi chaque coffret de chocolats devait raconter cette histoire.
  • Nous l’avons photographié, pour que dans ses différents outils de communication mais aussi dans sa boutique, il soit bien perçu comme ce qu’il est : un artisan indépendant, moderne, exigeant et simple en même temps.
  • Nous avons à ses côtés restructuré la gamme des produits périphériques en les organisant en grandes familles dédiées à des instants de consommation : le chocolat du café, le chocolat des enfants, le chocolat de la cuisine… Tous les packagings ont été redéfinis et conçus à partir de cette nouvelle segmentation de la gamme.

Nous avons travaillé en étroite collaboration avec l’architecte d’intérieur Stéphane Lhotelier (agence UH – St-Brieuc), que nous avons briefé à partir de tous les éléments de l’audit.

La boutique devait être un lieu unique, le reflet d’une modernité certaine à travers un esprit revisité de l’échoppe artisanale parisienne des années 30 qui mêlait à la fois l’atelier et la boutique.

Elle a ouvert ses portes en novembre 2011. Elle est à l’image de Johann et conquiert désormais les amoureux de chocolat de Dinan autant que la clientèle touristique.