Lenaïck Hémery et Marion Carlo

    Date 2013
    Partager sur facebook
    Partager sur linkedin

    « Il y a de grands travaux dans Saint-Brieuc. Les habitants subissent. Il fallait remettre du liant. Nous avions établi ce constat et souhaitions agir avec pertinence et sens. »

    Depuis 2013 Lénaïck Hémery et Marion Carlo ont cette lourde tâche de devoir : ré-enchanter l’agglomération de Saint-Brieuc. En somme, elles doivent trouver les ficelles pour lui redonner du volume et du son !

    Pas simple pour ces 2 communicantes d’une cité en pleine mutation ! D’autant que de part et d’autres de leur territoire, se dressent comme 2 belles citadelles bruyantes, bouillonnantes et affolantes : Brest, la forte tête et Rennes, la bourgeoise !

    Il fallait remettre du liant

    Comme encerclée par ces 2 rivales, l’agglo de Saint-Brieuc bafouille son langage et patine son rivage.
    Les deux femmes se font l’écho de la situation et proposent des actions de communication. Mais leurs idées et suggestions se font étouffer dans le tourbillon des projets sur le terrain, la communication n’étant pas toujours traitée au niveau stratégique, notamment dans les projets urbains et les travaux.

    « Il y a de grands travaux dans Saint-Brieuc. Les habitants subissent. Il fallait remettre du liant. Nous avions établi ce constat et souhaitions agir avec pertinence et sens. »

    Saint Brieuc doit se refaire !

    Il y a urgence !La ville, toujours à l’ouvrage, qui tente de rafraichir son image, sème ses habitants ! De déviation en déviation, de ravalement en ravalement, les Briochins cèdent du terrain… Lénaïck et Marion décident d’une même énergie de l’escalader, pour aller voir ail-leurs et chercher du soutien. L’agence Des ronds dans l’eau qui, par le passé a déjà travaillé pour l’agglo, ressurgit !
    Élus et professionnels de la com’ se re-trouvent dans un face à face incertain. Et puis contre toute attente, le charme opère.

    « L’opération est un grand succès populaire. Grâce à cet événement, on a repris de la hauteur. On racontait une histoire. On en oubliait presque les travaux.»

    A l'aide maquettes, le discours de l'agence se fait concret

    Le marketing laisse place à l’humain. Ce qui ne s’entendait plus redevient audible, ce qui ne se voyait plus redevient visible. Saint-Brieuc et ses environs cèdent à la tentation de cette boite de communication !

    « Après un travail important de co-créa-tion nous présentons ensemble notre projet aux élus. Ils sont séduits et convaincus par cette communication personnalisée. Du sur-mesure … »

    Grâce à Des ronds dans l’eau, du concept, nous sommes passés à l’action. En plein cœur de la ville, l’agence réalise un casting « sauvage ». 200 personnes se prêtent au jeu du cliché. Les Briochins redeviennent ambassadeurs de leur ville. Un dossier de presse, des affiches sur les bus, Saint-Brieuc arbore ses visages !

    Nous sommes à quelques jours d’un évènement d’ampleur national. Saint-Brieuc va bientôt accueillir la Ligne à Grande Vitesse. Ce train qui réduit les distances. La ville ne sera plus qu’à 2H13 de Paris. La création d’une vidéo est vite validée. L’agence coordonne le tournage à Paris. En 24 h le tour est joué. En moins d’une semaine la séquence est montée ! Plus de 64 000 vues sur les réseaux sociaux en l’espace de quelques jours, un carton ! Sur ce coup-là, Rennes et Brest ont été devancés ! Grâce à Des ronds dans l’eau, L’AGGLO de Saint-Brieuc s’écrit de nouveau en Lettres Capitale !

    Lénaïck et Marion ont trouvé leurs alliés. Elles ne vont plus les lâcher. « L’agence est réactive, ce qui permet de gommer la lourdeur administrative. Elle se moque des délais trop courts. Elle se joue des budgets trop serrés. Avec Des ronds dans l’eau, il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions. » L’épisode du train finit d’asseoir la réputation de ces professionnels de la com’. Un atout considérable !

    À voir également

    "L’avantage de travailler avec l’agence, c’est qu’elle apporte un œil extérieur permanent sur notre activité…”

    "Grâce à Des ronds dans l'eau, notre coopérative a recréé du lien. Nous sommes aujourd'hui porteur d'événements. Notre histoire est repartie de l'avant…”