« J’adore comme Christophe travaille. Cela donne l’impression de partir dans tous les sens et puis doucement il rassemble le tout pour porter, donner et partager le sens juste et profond du projet »

De Portland au Légué, un troisième enfant.
« Nicolas, mon mari, ça fusionne en permanence dans sa tête… », Solange Adam, l’œil un rien enamouré, se confie avec chaleur et grande douceur en racontant [un peu] son aventure personnelle et [beaucoup] la naissance de Portland au Légué.

solange-adam-portland

C’est un troisième bébé pour nous

[ils ont deux enfants]. Solange Adam, institutrice de formation, a enseigné pendant 10 ans à Paris, en Bretagne et pendant 4 ans, à Portland*. Elle rencontre son mari très tôt et ils se fixent un objectif commun : ouvrir un resto ensemble. « Par amour pour Nicolas … », avoue Solange, « … pour son art, sa cuisine, vivre sa vie je lui avais annoncé : je te donne dix ans de ma vie et au bout de plus de vingt ans, on y est toujours… ». Le restaurant, c’est La Vieille Tour*, le gastronomique étoilé situé aussi sur le Légué. Mais Nicolas a toujours besoin de nouveauté. Il y a moins de six ans, Solange et lui ont créé le concept Portland.

 

solange-adam-portland-des-ronds-dans-leau
solange-adam-portland-des-ronds-dans-leau
solange-adam-portland-des-ronds-dans-leau

« Moi au Légué, jamais ! »

Cette affirmation c’est Solange qui l’a faite… Elle avait en mémoire la réputation du Légué quand elle a fait ses études à Saint-Brieuc. «  et pourtant… » , dit-elle, «  on est parmi celles et ceux qui ont innové et le Légué. À l’image de L’Eau Rouge puis Des ronds dans l’eau, le Collectif DUHN et bien d’autres depuis. » Pour Portland, Nicolas trouve un vieux dépôt de pains à vendre, bien situé. L’aventure commence. « Un lieu mais pour quoi faire ? Nicolas adore le pain et la cuisine italienne et moi, aux États-Unis, j’aimais les coffee-shop, ces lieux où, à n’importe quelle heure, on pouvait se connecter, travailler, boire un verre… », raconte Solange.

« Notre décision était prise : cela serait une boulangerie-pâtisserie haut de gamme, mais également trattoria & salon de thé. Une espèce de lieu unique où déguster des viennoiseries, des bruschetta, boire un Latte Macchiato mais aussi déjeuner ou prendre un brunch sur la terrasse ensoleillée face au Port du Légué. Tout le monde était contre ce projet. Nico y croit tout le temps avant moi et on y a cru alors ensemble. Des ronds dans l’eau est à nos côtés depuis le début de toutes nos aventures et nous avons une totale confiance en leurs talents, ils ont embarqué avec nous très rapidement. »

« Au départ on ne pensait pas l’appeler Portland : mais quel nom choisir ? À chaque fois qu’on en trouvait un, il était déjà déposé et puis, Portland s’est très vite imposé. »

portland-charte-graphique

Un « O » bien barré : « Ø »

« Au départ on ne pensait pas l’appeler Portland : mais quel nom choisir ? À chaque fois qu’on en trouvait un, il était déjà déposé et puis, Portland s’est très vite imposé. Nos échanges avec l’agence les conduisent à créer le fameux visuel avec le « O barré en diagonal : Ø » et derrière ce Ø , la lecture et la découverte de multiples symboles qui vont bien à l’esprit que nous souhaitons créer et développer. Le lien avec toutes les connotations de la ville écolo, de la ville de bois, avec la rivière qui traverse la ville comme le Légué qui traverse le port, l’image du nœud marin, le côté nordique et enfin la dimension yin et yang.

L’agence a su ensuite penser l’aménagement intérieur avec toutes ces références en tête. J’adore comme elle travaille… cela donne l’impression de partir dans tous les sens et puis elle rassemble le tout calmement pour porter le sens profond du projet, rien n’est laissé au hasard. C’est comme ça qu’on a avancé : toutes les idées viennent de Des ronds dans l’eau jusqu’à la ligne orange et l’audace de la façade du voisin repeinte dans la même couleur. Portland by Nicolas Adam : on a tout donné. L’accueil a été un peu froid par ceux qui attendaient un salon de thé anglais. Sincèrement on a fait un truc différent : au départ, cela m’a fait un peu de mal toutes ces critiques et puis on a vite séduit, vite explosé et vite montré la qualité des savoir-faire, la belle et simple philosophie du lieu. », affirme dans un soupir souriant Solange Adam.

portland-illustrations-des-ronds-dans-leau

Une histoire de A à Z

« Des Ronds dans l’eau après l’identité graphique, l’esthétique et le design du lieu, a réalisé toutes les déclinaisons utiles à la communication et la reconnaissance de Portland. Christophe et son équipe savent faire cela avec talent, ils savent finaliser tout de A à Z, de la conception à la réalisation. On est bien au-delà d’une simple cohérence de l’image, on est dans un don d’âme : l’agence gère tout et crée l’histoire avec nous en toute confiance, avec sérieux et une complicité de plus de 15 ans. On savait où on allait, ensemble, à l’écoute, toujours innovant pour donner naissance à notre troisième bébé qui nous ressemble vraiment beaucoup.

J’ai déjà conseillé notre agence de communication bretonne à plusieurs reprises parce qu’ils ont cette approche particulière : on prend du temps, ils ciblent l’envie, ils cherchent l’histoire à raconter. Portland c’est un lieu de la vie et de la couleur du Légué, un lieu où on se sent bien, un lieu pour tous, à toute heure. Nous y créons des événements et on y sort tous ensemble des sentiers battus. Tout cela, on l’a construit avec Des ronds dans l’eau. Ils sont juste à côté, ce sont nos voisins, ou presque. On peut se voir, ils sont toujours à la pointe de ce qu’il se fait en communication et nous, on a besoin de vrais pros sincères et pertinents. Pour être tout à fait honnête, j’ai hâte d’autres projets à venir et de bosser avec Christophe et avec toute son équipe. C’est un homme dont j’apprécie les grandes qualités et le talent. », conclut Solange Adam toujours enthousiaste, aimable et disponible pour raconter de belles histoires.

PORTLAND-legue-saint-brieuc

À voir également

“Je connaissais Des ronds dans l'eau, Christophe, et bon nombre de ses clients. J'aime sa manière de travailler un projet en approche globale…”

"Quand l'agence Des ronds dans l'eau prend notre com' en main, on avait 6 magasins. Aujourd'hui on en a 18 !…”